L’œil d’Apophis – Hors-série 3 – Apophis for Atalante

We are the world, we are the children, we are the ones who make a brighter day, so let’s start giving ! 

Eye_of_ApophisD’habitude, L’œil d’Apophis est une série d’articles consacrée à des livres qui ont été injustement négligés ou oubliés, et qui méritent une remise en avant. Mais aujourd’hui, dans ce troisième hors-série, nous allons légèrement dévier de cette ligne éditoriale. Vous l’avez peut-être vu passer sur les réseaux sociaux ou sur des forums spécialisés comme ceux d’Elbakin ou du Belial’, mais les locaux de l’Atalante ont été récemment non seulement cambriolés (avec notamment la perte des ordinateurs de l’éditeur nantais), mais, comble de la bêtise, également vandalisés. Vous le savez si vous me suivez, je m’attache à maintenir ce que j’estime être une certaine distance avec les éditeurs, afin que mon travail critique ne soit pas entaché (même inconsciemment) par des relations trop étroites. Pourtant, l’Atalante occupe une place à part sur ce blog, car c’est sur la suggestion d’un de ses directeurs de collection que j’ai ouvert le Culte, et car c’est la première maison qui m’a fait confiance en matière de SP ou m’a demandé mon avis sur certaines lectures en VO. Même si, depuis cette époque, nos chemins ont divergé, la ligne éditoriale actuelle (à part en SF militaire) ne me correspondant plus vraiment, il n’en reste pas moins que l’éditeur conserve mon amitié, et donc, en ces temps difficiles pour lui, mon soutien.

En effet, un tel cambriolage et la perte du matériel informatique auraient déjà été un rude coup pour la maison nantaise en temps normal, mais dans le contexte économique tendu lié à la crise sanitaire actuelle, son impact n’en est que plus dévastateur. L’éditeur a donc besoin de notre soutien : cet article est le mien. Alors je ne vais pas vous enjoindre à acheter à tout prix de l’Atalante si vous n’en avez pas envie, ni vous inciter à faire vos emplettes via tel canal plutôt que tel autre, et encore moins vous dire « il faut acheter ça et pas ça ». En revanche, conformément à l’esprit de l’œil d’Apophis, je vais vous reparler de quelques romans ou cycles (le but n’étant évidemment pas de pointer tout ce qui est recommandable dans le catalogue de l’éditeur, faute d’accoucher d’un monstrueux article) qui méritent le coup… d’œil (c’est le cas de le dire) et / ou qui n’ont pas eu, à mon humble avis, le succès qu’ils méritaient, et après ça, vous ferez ce que vous voulez. Ou pas  😉

Romans de Guy Gavriel Kay

chevaux_celestesChez Guy Gavriel Kay, tout ce qui relève de la Fantasy Historique est clairement à lire, car l’auteur est sans le moindre doute le maître absolu du domaine. Si vous ne savez pas par quoi commencer, Les lions d’Al-Rassan est un très bon point de départ, avant d’enchaîner sur ces merveilles que sont Les chevaux célestesLe fleuve céleste ou encore la récente réédition de Voile vers Sarance. Sachant que Tigane, La chanson d’Arbonne et Enfants de la terre et du ciel sont tout aussi recommandables ! Bref, la reconstitution d’une précision impressionnante, à peine romancée et placée dans un monde imaginaire, d’époques révolues de notre Histoire, ainsi que les personnages extraordinairement vivants, ciselés, de l’auteur canadien vous promettent de très nombreuses heures de lecture envoûtantes, à la condition de s’accommoder de livres d’une taille conséquente et au rythme que je qualifierais de « glorieusement lent ».

Avaleur de mondes – Walter Jon Williams

avaleur_de_mondesWalter Jon Williams est certes connu pour ses romans Cyberpunk, mais il a aussi exercé dans tout un tas d’autres registres, de la SF ou pas. Et justement, il se trouve qu’il a écrit un roman de très, très, très haute volée, appelé Avaleur de mondes, dont je n’arriverai jamais à comprendre par quelle espèce de malédiction il a pu rester aussi inaperçu. D’une ambition démesurée, d’un sense of wonder incroyable, ce roman, qui a l’air de relever d’un genre au début et qui, en réalité, relève carrément d’un tout autre, est d’une qualité rare. Bien qu’il ne soit pas considéré comme le chef-d’oeuvre de Williams, il mériterait, pourtant, à mon sens largement cet honneur. Bref, que ce soit pour soutenir l’Atalante ou purement pour vous, voilà un très bon moyen de dépenser une vingtaine d’euros durement gagnés  😉

Cycle d’Honor Harrington – David Weber

mission_basilicEn matière de SF militaire, aucun éditeur n’arrive à la cheville de l’Atalante et aucun auteur à celle de David Weber. Je ne vais pas vous reparler en détails du cycle d’Honor Harrington (je l’ai déjà fait dans mon Guide de la SF militaire et dans un guide de lecture spécialement consacré à cette saga), sinon pour vous dire qu’en matière de science-fiction martiale, vous ne trouverez pas mieux, et qu’il s’agit de l’oeuvre qui réconcilie ceux qui avaient des à priori sur ce sous-genre avec des romans qui ne sont en rien l’apologie du militarisme ou de la guerre que certains critiques leur ont décrit, et encore moins une « littérature de gare » de mauvaise qualité. En matière de worldbuilding et de personnages charismatiques (y compris ceux de troisième ou de quatrième plan), Weber n’a de leçons à recevoir de personne, mais pourrait par contre en donner à certains ! Si vous ne connaissez rien de ce cycle, il vous place dans le sillage d’Honor Harrington, qui est une allégorie féminine (pour ne pas dire féministe) et futuriste de l’Horatio Hornblower de C.S. Forester, un des maîtres du roman d’aventures navales napoléoniennes, dont le protagoniste, officier de la Royal Navy, combat la puissante Royale Française. Honor, elle, est dans la Flotte Royale Manticorienne, celle d’un micro-état riche grâce à ses routes commerciales, opposée à la République de Havre et à son énorme machine de guerre.

La flotte perdue – Jack Campbell

indomptable_campbellEn matière de SF militaire, une autre référence incontournable est le cycle de La flotte perdue, par Jack Campbell. Inspiré cette fois non pas par une transposition futuriste des guerres navales napoléoniennes mais par l’Anabase, l’éprouvante odyssée vécue par des mercenaires grecs très profondément enfoncés en territoire perse pour regagner leur contrée, ce cycle est sans conteste un des meilleurs que vous pouvez lire après, voire pour certains d’entre vous à la place de, Honor Harrington. Jack Campbell montre le lent et périlleux retour d’une armada qui a tenté une frappe de décapitation sur la planète-mère ennemie, qui est tombée dans un piège, et qui tente de rentrer dans son espace d’origine, le tout sur fond de dissensions au sein même du commandement. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ma critique du tome 1.

Lazare en guerre – Jamie Sawyer

artefact_sawyerS’il n’atteint pas le niveau d’Honor Harrington ou de La flotte perdue, le cycle Lazare en guerre reste un des cycles de SF militaire les plus recommandables sortis ces dernières années. Mêlant une technologie à la Avatar à une ambiance ou des éléments de worldbuilding qui ne dépareilleraient pas dans AliensWarhammer 40 000 (les Tyranides) ou  Apocalypse Now, cette saga combine les profondes thématiques de la SF « intelligente » (notamment une allégorie de la déshumanisation des cibles comme des opérateurs du fait de l’utilisation de drones) au côté spectaculaire et pyrotechnique de la SF de divertissement, surtout dans le tome 1. Le tome 2, la novella qui sert de tome 2.5 et le tome 3 sont peut-être plus orientés action que réflexion, mais néanmoins l’ensemble forme un cycle de SF militaire de grande qualité et à l’ambiance unique, plus sombre que chez David Weber ou Jack Campbell. Et si vous êtes un fan d’Aliens et d’Avatar, c’est un must-read !

Le fils de l’acier noir – Larry Correia

correia_acier_noir

Le dernier mais non des moindres, parlons maintenant du Fils de l’acier noir de Larry Correia, l’auteur du célèbre cycle du Grimnoir qui est d’ailleurs sur le point d’être réédité par l’Atalante. Comme je suis assez doué, sans me vanter, pour trouver des formules putaclic… enfin je veux dire choc pour résumer les livres, j’avais pondu, à l’époque de sa sortie, un « JUDGE DREDD ET STORMBRINGER CHEZ LES HINDOUS » de toute beauté. Ce roman n’a pas eu le succès qu’il méritait, à mon avis, mais sans nul doute, la lecture de ma critique vous incitera à vous y intéresser d’un peu plus près… Et peut-être même que l’Atalante vous proposera la traduction du second tome, qui sait ?  😉

***

Retour à la page d’accueil

48 réflexions sur “L’œil d’Apophis – Hors-série 3 – Apophis for Atalante

        • C’est sûr, acheter directement chez l’éditeur lui fait gagner plus d’argent, souvent dans des proportions significatives. Maintenant, s’il n’y a pas d’autre choix, puisque ni l’éditeur ni les librairies physiques de ta région n’ont d’exemplaires de ce livre, et que la seule solution est de passer par les libraires en ligne comme la Fnac ou Amazon (par exemple, il y en a peut-être chez Chapitre, je ne suis pas allé voir), je pense qu’à court terme (c’est-à-dire quand l’Atalante aura besoin de se refaire rapidement une santé suite au Covid ET au cambriolage), l’éditeur préférera une vente chez la Fnac / Amazon que pas de vente du tout.

          J'aime

  1. Il n’y a pas de limite à la connerie humaine.
    J’ai toujours été intrigué par Guy Gavriel Kay Mais ce qui me freine c’est les critiques sur la « lenteur » de ses œuvres. Je vais me jeter à l’eau pour la bonne cause.
    Et j’espère sincèrement que l’Atalante va rebondir et traduire le 2e roman du fils de l’acier noir que j’ai vraiment adoré!😉

    Aimé par 1 personne

    • Tu peux commencer ta découverte de l’oeuvre de Kay par Les lions d’Al-Rassan, qui est à la fois plus court et plus nerveux que les autres, dans ce cas. Ce sera la meilleure porte d’entrée pour toi, je pense.

      Oui, j’espère aussi.

      J'aime

      • Merci ! Je vais suivre votre conseil.
        Une question que je me suis souvent posé: quand on voit les prix sur liseuse vs ceux en papier (régulièrement 50% moins cher, du moins en fantasy), est ce que l’éditeur ou l’écrivain gagne moins ? J’espère que non…

        J'aime

  2. Ancien Nantais, Moi qui passait à chaque voyage annuel à la librairie faire mes achats annuels je suis consterné par la stupidité d’un tel acte. Je venais justement de recevoir 2 ouvrages de chez eux. Je vais récidiver j’avais justement quelques titres en têtes.

    Aimé par 1 personne

  3. Grandement triste pour l’Atalante. Bravo pour cette initiative. Tu es un vrai dieu.
    GG Kay, j’adore ce que j’ai lu et c’est peu. La taille des morceaux me fait peur, mais plus depuis que j’ai une liseuse (aha!)
    Vraiment, La Flotte Perdue est inspirée de l’Anabase ??? Que ne me l’a-t-on dit plus tôt ?
    Et tiens… question: que penses-tu du cycle de Corum qui fut édité chez l’Atalante d’abord, si je me souviens bien

    Aimé par 1 personne

    • Oui, tout à fait. Anabase et SF, voilà un cocktail absolument passionnant, non ?
      Pour moi, le cycle de Corum est évidemment en-dessous de celui d’Elric et même de celui d’Hawkmoon (que j’aime vraiment beaucoup, pour ma part), mais ça reste une lecture intéressante pour qui s’intéresse au concept du Champion éternel.

      J'aime

  4. J’espère qu’ils vont s’en remettre. Il y a un peu plus de 40 ans j’ai ouvert la première librairie spécialisée en BD et SF (neuf et ancien) à Nantes . Au moment ou çà décollait un an après on s’est fait cambriolé tout notre stock et cela nous a obligé à vendre le fond.

    Aimé par 1 personne

    • Oh, désolé d’apprendre cela. Oui, j’espère qu’ils vont s’en remettre, pour moi l’Atalante est un acteur à la fois Historique et incontournable du paysage français, voire francophone, des littératures de l’imaginaire.

      J'aime

  5. C’est dingue cette histoire de cambriolage/vandalisation. Ça me révolte tellement, voir cet endroit atteint par la bêtise humaine…

    Belle initiative que cet article, j’aime personnellement beaucoup les couvertures de L’Atalante, je les trouve attrayantes, et les livres de Guy Gavriel Kay m’intéressent beaucoup ! 🙏🏻

    Aimé par 1 personne

  6. Sympathique initiative, c’est vrai que c’est vraiment moche ce qui s’est passé 😦 Dans ce que tu nous proposes j’ai déjà tout lu ou bien c’est déjà dans la PAL, mais je pense me prendre la réédition poche de La voie des Furies de Weber quand elle sortira cette semaine. (Comme si j’avais pas déjà assez d’étagères remplies de ses bouquins hein… xD) Mais bon, je suis assez curieuse de voir ce que peut donner un Weber qui ne soit pas en 45 tomes ^^ Je pense aussi avancer mon achat du nouveau cycle de Jamie Sawyer. J’avais beaucoup aimé Lazare en guerre donc si c’est dans la même veine…. Après j’avoue que j’attendais essentiellement de voir si tu allais en faire une critique ou non, pour être sûre de mon coup :’)

    Aimé par 1 personne

  7. Ah oui j’étais passée à côté. Merci ! 🙂 A voir selon le tome 2 du coup. Enfin bon, avec le peu de sorties qu’on a en français en sf militaire, je vais probablement lui donner sa chance dans tous les cas.

    Aimé par 1 personne

  8. Belle initiative 🙂 Pour ma part j’aime beaucoup leur ligne éditoriale si bien que j’ai pas mal de séries entamées chez eux (j’attends d’ailleurs également la suite du Larry Correia que j’avais beaucoup aimé!)

    Aimé par 1 personne

  9. Bonjour,
    Je suis nouveau sur ton Blog que j’apprécie énormément, par l’expertise de tes critiques et de leurs compréhensions.
    Je n’avais pas connaissance d’autant de genres et sous genres dans la fantasy, je n’étais pas trop orienté science fiction mais certaines de tes critiques m’ont donné envie d’essayer.
    J’ai téléchargé ton livre pour essayer de comprendre un peu plus les différents genres existants.
    Suita à ton message, je vais apporter ma petite contribution à Atalante
    Félicitations pour ton Blog, je suis devenu un lecteur assidu de celui ci.

    J'aime

  10. Bonjour
    Ayant travaillé à 200 m de la librairie l’Atalante et ayant déjà pu apprécier leur gentillesse, leur passion et leur professionnalisme, je vais transformer mon budget BD accumulé en confinement en budget Atalante.
    En plus Correia, Harrington, Card , Pratchett : que du bon !
    Merci de cette info Apophis , j’atais passé à côté.

    J'aime

  11. Je viens de finir honor harrington : mission basiilc. Je ne pensais pas apprécier autant ce genre de livre ! C’est un gros coup de coeur de mes lectures de cette année. Tout est bon : l’histoire, les personnages, le rythme. Bon, le « problème » c’est que je dois insérer les autres tomes dans ma PAL. Un gros merci pour cette découverte. Avec tes recommandations, je ne suis jamais déçu !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s