Dans la spirale uchronique : Tyane, 272 ap. J.-C.

15

Dans la spirale uchronique est une série d’articles décrivant, comme son nom l’indique, un scénario dans lequel l’Histoire prend un cours différent de celui que nous avons connu. Chaque numéro, nommé d’après le lieu et la date de la divergence, commence par rappeler les événements qui se sont réellement déroulés, avant de proposer un ou plusieurs scénarios possibles expliquant la genèse de l’Uchronie, en tentant de rester un minimum réaliste (sachant que je ne suis pas Historien et que je ne passe pas des mois en recherches préparatoires non plus). Sont ensuite examinées les conséquences possibles à court, moyen, voire long terme, ainsi que l’impact de la divergence à divers niveaux (géopolitique, religieux, économique, militaire, etc.). Le but de la chose étant soit de vous faire réfléchir (voire rêver ou cauchemarder) sur les « routes non prises » (pour reprendre une expression fameuse dans le domaine de l’Uchronie), soit de vous fournir une amorce de contexte de Jeu de rôle ou de roman, si vous êtes auteur (merci de me citer dans les remerciements  😀 ). 

Vous pouvez retrouver tous les autres univers de la Spirale sous ce tag ou sur cette page. Lire la suite

Dans la spirale uchronique : Morelos, 1840 ap. J.-C.

25

Dans la spirale uchronique est une série d’articles décrivant, comme son nom l’indique, un scénario dans lequel l’Histoire prend un cours différent de celui que nous avons connu. Chaque numéro, nommé d’après le lieu et la date de la divergence, commence par rappeler les événements qui se sont réellement déroulés, avant de proposer un ou plusieurs scénarios possibles expliquant la genèse de l’Uchronie, en tentant de rester un minimum réaliste (sachant que je ne suis pas Historien et que je ne passe pas des mois en recherches préparatoires non plus). Sont ensuite examinées les conséquences possibles à court, moyen, voire long terme, ainsi que l’impact de la divergence à divers niveaux (géopolitique, religieux, économique, militaire, etc.). Le but de la chose étant soit de vous faire réfléchir (voire rêver ou cauchemarder) sur les « routes non prises » (pour reprendre une expression fameuse dans le domaine de l’Uchronie), soit de vous fournir une amorce de contexte de Jeu de rôle ou de roman, si vous êtes auteur (merci de me citer dans les remerciements  😀 ).

Vous pouvez retrouver tous les autres univers de la Spirale sous ce tag ou sur cette page. Lire la suite

Dans la spirale uchronique : Pharsale, 48 av. J.-C.

35

Je l’ai précisé à plusieurs reprises, l’Uchronie est mon deuxième genre préféré en SFFF, après la SF mais devant la Fantasy. La façon dont les choses auraient pu, voire, dans certains cas, se passer me fascine totalement (j’invite les anglophones parmi vous à lire les deux essais What If ?, qui vous démontreront que l’existence d’USA indépendants de la couronne Anglaise relève d’une série de « miracles » météorologiques totalement improbables, ce qui fait qu’en toute logique, l’Amérique du Nord aurait dû rester anglaise, en tout cas plus longtemps qu’elle ne l’a été). C’est pour cela que j’ai introduit dans une de mes séries d’articles, l’Apophis Box, un contenu appelé Graine d’Irréalité, qui est essentiellement l’amorce de l’idée d’une uchronie (bien que dans certains cas, elle puisse aussi être explorée dans une Fantasy à monde secondaire ou un univers simulé / virtuel / artificiel de SF, par exemple).

Comme son nom le suggère, ce contenu n’avait toutefois pas vocation à être développé au-delà de quelques paragraphes : je présente un événement qui aurait pu avoir de tout autres conséquences, une civilisation oubliée qui aurait pu croitre et s’étendre bien plus ou bien plus longtemps qu’elle ne l’a fait dans l’Histoire réelle, et ainsi de suite, mais je n’ai pas pour objectif d’en examiner longuement les caractéristiques ou les conséquences possibles. C’est une façon de dire qu’en Uchronie, ce sont les mêmes événements / civilisations qui sont exploités dans la très grande majorité des livres ou recueils relevant de ce genre littéraire, et qu’il y a autre chose que la survie du Reich, de la Confédération ou de l’Empire Romain jusqu’à nos jours, que des effets plus mortels de l’épidémie de Peste du quatorzième siècle ou de résultats différents de l’aventure Napoléonienne à exploiter. Charge, ensuite, à vous lecteurs, de dénicher des uchronies plus originales, ou bien aux auteur(e)s qui fréquentent ce blog de développer les pistes que je vous donne pour en faire des romans. 

Ceci étant posé, Graine d’Irréalité me pose deux contraintes : premièrement, il faut faire original (donc si j’ai envie de parler d’uchronies romaines, par exemple, ça ne cadre pas avec le concept), et deuxièmement, il faut faire court (parce que c’est le point fondamental du concept et que de toute façon, il y a deux autres types de contenus dans une Apophis Box, et que si elle devient trop grosse, elle va devenir illisible pour les aponautes). Et vu que que 1/ j’ai envie en ce moment de parler d’uchronies romaines (spécifiquement centrées sur l’Afrique, le Moyen-Orient et la péninsule Ibérique) et que 2/ il faudra développer plus longuement que les deux paragraphes (ou quasiment) de Graine d’Irréalité, il me fallait créer un nouveau concept d’article, séparé de l’Apophis Box, pour parler d’une façon satisfaisante de mes idées ou réflexions. Lire la suite