Le jeu de la Trame – Intégrale – Corgiat & Lecigne

16

Game of Trame

jeu_trame_intégraleLe jeu de la trame est un cycle de quatre romans publiés entre 1986 et 1988 par la mythique collection Fleuve Noir Anticipation, et écrit à quatre mains par Sylviane Corgiat et Bruno Lecigne. Publié alors que la Fantasy française, aujourd’hui riche de nombreux auteurs et balayant un vaste éventail de sous-genres, n’en était qu’à ses balbutiements, il a acquis une aura assez mythique, et ce d’autant plus que pour son époque, il était très hautement exotique : songez en effet qu’alors que même la Fantasy anglo-saxonne ne jure quasiment que par les mondes d’inspiration européenne et essentiellement (même si Glen Cook a commencé à changer les choses) par la lutte très manichéenne entre le Bien (auquel appartient forcément le protagoniste) et le Mal, nos deux écrivains français proposent, eux, un monde japonisant et un personnage principal qui est une des pires ordures jamais croisées dans le genre ! Et ce sans compter un puissant aspect érotique, une rareté chez les anglo-saxons…

Si Le jeu de la trame est incontestablement un cycle précurseur en Fantasy française et qu’il sort, à son époque, des sentiers battus, le problème est que depuis (voire parfois même avant), dans des registres relativement similaires, on a fait mieux… et même parfois beaucoup mieux, et que même replacée dans son contexte, la saga montre bien des défauts (mais aussi certaines qualités parfois majeures), ce qui fait que je ne la conseillerais sans réserves qu’à quelqu’un cherchant à explorer les racines de la Fantasy francophone telle qu’on la connaît de nos jours ou qui veut lire tout ce qui fait référence, sur un plan ou un autre (et que cela soit justifié ou pas, ce qui est un autre problème), en matière de Fantasy japonisante / asiatique, même si, comme nous le verrons, vous avez largement mieux à lire dans ce domaine. Lire la suite

Fimbulwinter – E. William Brown

7

(Fimbul)winter is coming !

fimbulwinterLe Fimbulwinter, dans la mythologie nordique, est le terrible hiver qui précède le Ragnarök, la fin du monde. Il dure trois ans, sans que la chaleur d’un été ne vienne réchauffer l’humanité. Durant cette funeste période, la guerre sera également omniprésente, et, selon l’expression consacrée, le frère y tuera le frère.

Il s’agit du premier des trois romans racontant les aventures de Daniel Black, terrien projeté dans un monde parallèle Fantasy par l’action d’une déesse grecque, qui lutte contre les dieux nordiques.

Si ce livre m’a intéressé, ce n’est pas parce que c’est un chef-d’oeuvre (vu que ça n’en est pas un, justement), ni pour l’aspect sexuel qui y est omniprésent, et encore moins pour sa couverture (la plus insipide et cheap de toute l’histoire des e-books, probablement) mais parce que j’avoue que la perspective de voir les anciens dieux s’affronter entre eux était pour moi particulièrement motivante. De plus, j’ai toujours montré beaucoup d’intérêt pour les histoires où un terrien moderne atterrit dans un monde de Fantasy. Lire la suite