Les maîtres enlumineurs – Robert Jackson Bennett

Un roman exceptionnel !

Le 31 mars 2021 marquera la sortie, chez Albin Michel Imaginaire (AMI), des Maîtres enlumineurs, version française du roman Foundryside de Robert Jackson Bennett (déjà auteur du magistral et salutaire Vigilance ainsi que de l’également très bon American Elsewhere), dont je vous parle quasiment depuis le jour de sa parution anglo-saxonne tant il m’a impressionné, et ce sur plusieurs plans. Le plus évident étant que comme l’a fait remarquer l’auteur américain Dan Wells, « Le meilleur livre de Fantasy épique de l’année est aussi le meilleur roman de Cyberpunk de l’année. Avez-vous souvent l’occasion de déclarer cela ? ». En effet, sans faire de Science Fantasy ou de SF déguisée en Fantasy, mais un pur représentant de ce dernier genre, Bennett recycle de façon particulièrement habile les codes, tropes et thématiques sociétales et technologiques (informatiques) du Cyberpunk dans un univers de magie. Et c’est bluffant ! Le plus fort étant que celui qui connait lesdits codes s’amusera à les repérer au sein du texte, tandis que celui ou celle qui n’est pas adepte de SF / de Cyberpunk ne sera pas, pour autant, gêné dans sa lecture, qui reste totalement abordable en tant que pur livre de Fantasy. Si on ajoute à cela des personnages extrêmement sympathiques, on se retrouve devant un bouquin qui n’est pas sans rappeler un autre roman paru chez AMI, à savoir Le magicien quantique de Derek Künsken : propre à régaler le connaisseur mais pourtant tout à fait lisible par le néophyte.

Excellente injection de codes SF dans une pure Fantasy, personnages attachants, dialogues, style et intrigue de qualité, les atouts du roman de Bennett pour vous séduire seraient déjà conséquents s’il n’en existait pas un autre qui les éclipse tous : le système de magie. Certes, nombreux sont les auteurs qui ont bâti un magicbuilding élaboré ou original (on citera, par exemple, Brandon Sanderson ou Brent Weeks), mais celui de Bennett les dépasse, à mon sens, tous, du fait de son élégance : un postulat de départ extrêmement simple à comprendre (on peut persuader les objets que les lois de la physique ne s’appliquent plus à eux / ont été modifiées) entraîne une foule de conséquences passionnantes et de développements fouillés (et pourtant digestes !). Bref, si vous êtes amoureux des livres qui ne se contentent pas d’un « ta gueule, c’est magique ! » d’auteur feignasse, celui-là est carrément pour vous. Et même le pur amateur de SF qui, d’habitude, voit la Fantasy comme quelque chose de risible ou d’inintéressant aura tout intérêt à jeter un coup d’œil à ce livre, et encore plus à sa suite, qui va encore plus loin dans l’exploitation de la reprogrammation « informatique » de l’univers et dans l’injection de codes / tropes d’habitude purement SF (cyberpunk, posthumanistes, etc).

Si l’argumentaire précédent ne vous a pas déjà incité à jeter vos euros durement gagnés sur votre écran, ma critique TRÈS complète de la VO devrait atomiser vos dernières réticences. Et pour les plus aventureux d’entre vous, celle de la VO du tome 2 est également disponible  😉 Enfin, sachez-le, ce livre est recommandé par des gens très bien * ( 😀 ), la preuve :

* When i’m president, Extreme, 1990.

foundryside_VF_bandeau

***

Retour à la page d’accueil

27 réflexions sur “Les maîtres enlumineurs – Robert Jackson Bennett

  1. Enfin un bandeau du Culte ! Hahahahaha chapeau ! Et la chanson qui va avec 😁
    Je l’ai lu en anglais après ta critique mais je pense le racheter en français parce que j’adore l’effort d’AMI art j’aimerai bien que la suite sorte en français !

    Aimé par 1 personne

    • C’est le deuxième bandeau du Culte, le premier était chez Bragelonne 😉
      De mémoire (à prendre avec des pincettes, donc), il me semble que le travail sur la VF du tome 2 est déjà bien avancé.

      J'aime

          • Merci pour cette info ! 🙂
            J’ai une question qui me taraude l’esprit depuis pas mal de temps: quand j’achète sur Amazon pour ma Liseuse, les tarifs sont bien moins chers que le livre physique (souvent 50% moins cher voir même plus). Est ce que la somme reversé à l’éditeur et à l’auteur est la même que lorsque j’achète physiquement ?

            J'aime

    • C’est clair, la couverture est sublime ! En plus, lorsqu’on a lu le livre, on se rend compte qu’elle arrive à caser tous ses éléments emblématiques en une seule image : un tour de force !

      J'aime

  2. Je n’ai découvert ton blog que depuis 1 an, mais depuis cette période, toutes mes lectures ont été influencées par tes analyses.
    Celui la me tente encore d’avantage, mais je vais attendre la traduction complète, je me suis trop souvent fait avoir par des traductions qui n’arrivent pas ou qui arrivent tellement longtemps après que j’ai totalement oublié les chapitres précédents (un peu comme le trone de fer, mais là, c’est pas la faute du traducteur 😉 )

    J'aime

    • Gilles Dumay a confirmé plus haut dans le fil que la VF du tome 2 serait en fabrication dans quelques jours (ce qui signifie que sa publication est certaine), et pour ce qui est du tome 3, il n’est pas encore sorti en anglais, mais même avec les incertitudes liées au Covid, tu ne devrais pas attendre trop longtemps non plus. Après, tu pourrais considérer que la traduction du tome 3 n’est pas forcément garantie, mais honnêtement, 1/ je vois mal ce cycle se planter en français et 2/ je vois mal AMI publier 2 tomes et pas le troisième. Après, je comprends aussi tes réticences, vu la façon dont certaines autres maisons ont abandonné sans vergogne des cycles en cours de route ou dont certains auteurs anglo-saxons se font tirer l’oreille pour rendre leur copie dans un délai raisonnable. Mais Bennett ne me paraît pas appartenir à ce club-là.

      J'aime

  3. Ping : [BOOKHAUL] Réceptions de Mars – Fourbis & Têtologie

  4. Ping : Les Maîtres enlumineurs – Robert Jackson Bennett – L'épaule d'Orion

  5. Ping : Les Maîtres enlumineurs, Robert Jackson BENNETT – Le nocher des livres

  6. Ping : Les Maîtres Enlumineurs – Robert Jackson Bennett – Albédo

  7. Ping : [Chronique] Les maîtres enlumineurs, de Robert Jackson Benett – Sometimes a book

  8. merci pour cette critique, je l’ai mis dans ma liste. En ce qui concerne le système de magie, il a un air assez proches des Glyphes que l’on trouve dans le jeu World of Warcraft avec le métier de Caligraphie.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s