Sortie de la deuxième édition du Guide des genres et sous-genres de l’imaginaire !

C’est plus que de la taxonomie !

C’est aujourd’hui, 30 septembre 2022, que sort chez Albin Michel Imaginaire la deuxième édition, révisée et augmentée, de mon Guide des genres et sous-genres de l’imaginaire (également connu, chez les Initiés du Culte Apophien, sous le nom d’Aponomicon), initialement publié en 2018 par la même maison. Pour des raisons expliquées dans l’article où je vous annonçais la mise en chantier de cette nouvelle version, celle-ci, sera, contrairement à celle qui l’a précédée, payante. Toutefois, notre volonté commune à Gilles Dumay et à moi était que la somme demandée reste la plus modeste possible, et nous vous avions promis qu’elle se situerait entre 2 et 3 euros, pour rendre cette V2 accessible au plus grand nombre ; de fait, cette promesse est tenue, puisque ce livre électronique (il n’est, pour l’instant, pas prévu de version papier) vous est proposé au prix de 1.99 euros, donc dans la tranche basse de notre estimation ! Vous trouverez la liste de toutes les plates-formes sur lesquelles l’ouvrage est disponible sur cette page.

J’attire votre attention sur le fait que si vous voulez soutenir mon travail, c’est le moment idéal pour le faire, et ce d’autant plus que contrairement aux liens affiliés présents dans certaines critiques, vous avez ici le choix de la plate-forme de vente. Merci d’avance !

Certains d’entre vous (ne niez pas…) se demandent probablement ce que peut bien signifier « édition révisée et augmentée » : le premier terme (« révisée ») signifie par exemple que l’intégralité du texte a été passée au peigne fin pour traquer les rares coquilles qui s’y cachaient encore, que certaines parties (celles traitant de l’évolution récente / à venir de la Fantasy, par exemple) ont été au moins partiellement réécrites pour tenir compte des cinq ans qui sont passés depuis la rédaction de l’ancienne version, que d’autres l’ont été pour être plus claires ou précises (c’est le cas du passage consacré à la Science Fantasy, notamment), ou que certaines listes de livres recommandés dans tel genre ou sous-genre ont été remises à jour pour inclure les livres majeurs qui sont sortis depuis 2018 (et / ou ont parfois été étoffées parce qu’elles n’étaient pas assez complètes à mon goût). Le second terme (« augmentée ») signifie, lui, que par rapport à l’ancienne version, cette deuxième édition contient près de 13% de contenu supplémentaire, entièrement ou partiellement inédit, avec (entre autres) un point sur le Hopepunk, la Fantasy animalière, la Climate Fiction, la Fantasy Temporelle, etc. Il y a des changements un peu partout dans la nouvelle version de cet essai (je vous laisse jouer au jeu des sept différences), même si ils sont évidemment répartis de façon inégale : cela peut être quelques lignes dans une partie ou au contraire des ajouts / changements majeurs dans d’autres (la quatrième, consacrée à la Fantasy de demain, se taillant la part du lion dans ce domaine).

J’espère que vous apprécierez cette nouvelle édition qui, de mon point de vue, est largement supérieure à l’ancienne, tout comme celle-ci était pour moi supérieure aux articles qui se trouvent sur ce blog (sur cette page) sur lesquels elle était basée. De toute façon, il aurait été inacceptable pour moi de vous faire payer pour avoir la même version que celle qui fut gratuite pendant une quarantaine de mois, de 2018 au 31 décembre 2021 : la deuxième édition payante se devait d’être plus complète, lisible et utile que la précédente. Pour moi, elle l’est ; j’espère que vous serez du même avis !

***

Retour à la page d’accueil

55 réflexions sur “Sortie de la deuxième édition du Guide des genres et sous-genres de l’imaginaire !

  1. Félicitations pour cette sortie ! Je me procurerais ce nouveau guide sous peu même si je regrette qu’il n’y ait pas du tout finalement de version papier prévue, même en tirage limité, parce qu’en tant qu’outil de référence potentiellement utilisable sur un plan pédagogique, ce serait bien plus facile à manipuler que sur liseuse. Mais bon, on s’adaptera et ça n’enlève rien à la qualité de ton travail qui, comme toujours j’en suis sûre, sera au rendez-vous.

    Aimé par 1 personne

    • Merci ! Mon contrat laisse la possibilité d’une version papier sur la table, donc comme toujours, tout dépendra des ventes de la version électronique et de la demande pour la version papier. Albin Michel ne réagira pas s’il y a dix demandes sur ce fil de commentaires, maintenant s’il y en a (on peut toujours rêver) 100 ou 200, et que la version électronique s’écoule à des milliers d’exemplaires, qui sait ce qui peut se passer… Moralité : si vous voulez une version papier, exprimez-vous, ici ou sur les réseaux sociaux 😉

      J’aime

  2. Bravo pour le travail important effectué, j’achète l’édition augmentée dès mon retour de vacances. Je croise les doigts pour une version papier un jour !

    J’aime

  3. Félicitations pour la sortie !
    Comme prévu, ce fut instabuy pour moi 😀 hâte de découvrir les nouveautés.
    Je vote aussi pour une édition papier, plus facile à offrir 🙂

    J’aime

  4. Félicitations pour cette sortie. J’ai la chance d’avoir la version papier de la version 1 et c’est vrai que c’est très pratique quand on veut faire une recherche particulière sur un point. Donc +1 pour la version papier 😉

    J’aime

  5. Bravo pour le travail !!
    Acheté et survolé. Il y a de quoi lire et réfléchir et c’est tant mieux.

    Petite remarque : une biblio de toutes les oeuvres que tu cites dans ce volume, tu sais en fin d’ouvrage comme les essais historiques de la mort qui tue, serait un plus je pense… (Ouais je sais, je suis chiant).

    Bravo encore pour le boulot !!!

    J’aime

  6. A voté !
    Euh non acheté 😁
    Par contre l’Aponomicon ça en jettait plus et ça aurait fait plus vendeur hahahaha
    Hâte de découvrir ça et de rajouter des livres à ma liste

    Aimé par 1 personne

    • Merci !

      Mais oui, mais si tu savais tout ce que le service marketing m’a refusé : une couverture où on voyait des prêtresses de l’Apophisme sacrifier des chatons à ma gloire éternelle, une photo de Lloyd Chéry en veste chamarrée avec une bulle type BD où il aurait dit « C’est plus que de la Taxonomie LOL ! » sur la quatrième, laisser le Chien Critique illustrer l’ouvrage avec des détournements de photos de Gilles Dumay, et j’en passe !

      (made in Chien Critique-land)

      J’aime

  7. Bonjour,
    Je l’ai acheté, super content… Mais bon, c’est pas trop cool de lire cela sur liseuse. Je comptais l’imprimer pour le lire à l’aise, et pas forcément d’une traite ou dans l’ordre des pages, pouvoir noter un commentaire… mais ces petits sacripants de DRM m’en empêchent (même de l’imprimer dans un pdf que je pourrais annoter !). Du coup ce n’est pas pratique : la version papier manque vraiment, c’est pas cool de lire cela sur liseuse. Dommage.
    Mais merci pour ce magnifique site très instructif et agréable qui m’a fait (et me fait encore) découvrir plein de choses !

    Aimé par 1 personne

    • Ah mais c’est ce que je me tue à expliquer à ceux qui ricanent en disant que la taxonomie « ne sert à rien » : je leur dis toujours qu’ils ne doivent travailler ni en bibliothèque, ni en CDI de collège / lycée ou dans tout endroit où on a besoin de classer des livres d’une façon ou d’une autre.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.