Les tambours du dieu noir – P. Djèli Clark

P. Djèli Clark débarque ENFIN en France !

tambours_dieu_noirLe 15 avril 2021, sortira chez l’Atalante un ouvrage de 144 pages signé P. Djèli Clark, un auteur dont la camarade Lutin et moi vous parlons depuis un peu plus de deux ans, tant ses univers uchroniques nous ont enchantés. Si, officiellement, ce livre porte, sur sa couverture, le titre Les tambours du dieu noir, il s’agit en fait d’un recueil comprenant le court roman éponyme, ainsi que la nouvelle L’étrange affaire du Djinn du Caire, qui est également un texte uchronique mais situé dans un univers différent. La précision est d’importance, car on peut facilement passer à côté de l’information, surtout si on ne lit pas la quatrième de couverture ou si on ne se renseigne pas avant. Et elle est d’autant plus importante quand on sait que si la novella est de qualité, le contexte de ce que j’aime à appeler « Le Caire des merveilles » (par analogie au Paris des merveilles de Pierre Pevel) développé dans la nouvelle L’étrange affaire du Djinn du Caire (ainsi que dans d’autres nouvelles / novellae, dont une, Le mystère du tramway hanté, sera aussi publiée par l’éditeur nantais en juin – nous en reparlerons en temps et en heure-, et dans un roman pleine taille qui sortira en VO en mai, A master of Djinn) est encore plus intéressant.

J’ai, pour ma part, lu ce court roman et cette nouvelle en VO en 2019, et celles et ceux d’entre vous qui souhaitent en savoir plus à leur sujet peuvent se référer à mes critiques (Les tambours du dieu noir, L’étrange affaire du djinn du Caire). Pour résumer, je vous dirais que si vous êtes amatrice ou amateur d’uchronies (premier point) de qualité (second point) au parfum d’exotisme (troisième point), à l’esthétique Steampunk (quatrième point), où le surnaturel est présent (cinquième point) et faisant la part belle aux personnages de couleur / féminins / de culture africaine (y compris égyptienne), voilà une sortie que vous ne devez laisser passer sous aucun prétexte (ce sera également le cas pour les amoureux de La Nouvelle-Orléans et ceux des uchronies américaines post-Guerre de sécession pour le cas spécifique du court roman Les tambours du dieu noir). Et ce sera encore bien plus le cas quand Le mystère du tramway hanté sortira ! Les univers de P. Djèli Clark ont un charme fou, et l’essayer, c’est non seulement l’adopter, mais plus encore, être véritablement envoûté !

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez avoir un deuxième avis sur ce recueil, je vous recommande la lecture des critiques suivantes : celle d’Ombrebones, celle du Chroniqueur, de l’Ours Inculte, du Nocher des livres,

***

Retour à la page d’accueil

27 réflexions sur “Les tambours du dieu noir – P. Djèli Clark

      • 9,99 pour 40 000 mots soit le même prix du dernier Scalzi qui est deux fois plus gros ou encore du dernier Camille Leboulanger qui est encore plus gros !

        Sur ce coup L’atalante ne fait pas le job !

        J'aime

        • Mouais. Alors loin de moi l’idée de vouloir défendre l’Atalante à tout prix, vu qu’il y a bien des choses dans leur ligne éditoriale récente qui ne me plaisent pas du tout, mais sur ce coup là, je vois mal comment ils auraient pu proposer un prix inférieur, vu qu’il y a tout de même deux achats de droits plus les coûts de traduction et autres frais incompressibles. Et puis si on va par là, toutes les novellae sont trop onéreuses pour le nombre de pages qu’elles représentent par rapport à un vrai roman. Personnellement, vu la qualité de celles qui nous sont proposées en France ces derniers temps, je ne trouve pas ça exagéré. Si tu veux lire pour vraiment pas cher, c’est en VO qu’il faut le faire. Là oui, tu pourras avoir des trilogies entières pour quelques euros (en numérique).

          J'aime

          • Vigilance de Bennett (35 000 mots) : 6 euros avec les mêmes coûts qu’ici. J’ai quand même du mal à voir la différence de 4 euros entre les 2 novellas.

            Si on reste chez l’Atalante. Kra roman avec traduction de plus de 500 pages est lui aussi à 10 euros. Pourtant la trad doit être plus onéreuse ici.

            Ce n’est pas la question du prix mais les différences conséquentes pour des produits similaires qui m’interpellent.

            Bref, je ne suis pas dans le monde de l’édition, il y a des choses qui doivent m’échapper mais en tant que lecteur je trouve cela étrange. Généralement je loue la politique numérique de l’Atalante qui a toujours été exemplaire mais là je reste perplexe !

            Merci 😉

            J'aime

            • Bonjour,
              Je comprends votre incompréhension. Sachez que le prix fixé à 9,99 € en numérique est une clause du contrat de cession de droits. Si nous avions pu, nous l’aurions mis au même prix que les novellas de Martha Wells, soit à 5,99 €. En espérant que mon explication aura pu vous éclairer.
              Emma, Éditions L’Atalante

              J'aime

  1. Cet ouvrage est déjà dans ma liste d’achats depuis vos retours en VO, hâte de le découvrir ! Décidemment il y a un vrai « revival » du format court chez nos éditeurs français j’ai l’impression.

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis fan de cet auteur et je suis bien contente (et étonnée je dois l’avouer) qu’il arrive chez nous. Par contre, je suis perplexe… pourquoi ne pas avoir mis « A Dead Djinn in Cairo » et « Haunting of Tram Car 015 » ensemble ?

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Le mystère du tramway hanté – P. Djéli Clark | Le culte d'Apophis

  4. Ping : Les tambours du Dieu noir (suivi de L’étrange affaire du Djinn du Caire) de P. Djéli Clark #ProjetOmbre | La Bibliothèque d'Aelinel

  5. Ping : Les tambours du dieu noir, Promesses du passé | L'ours inculte

  6. Ping : Les tambours du dieu noir, Phenderson Djèli CLARK – Le nocher des livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s