Dandelion – Elly Bangs

Bienvenue dans l’ascenseur émotionnel, vous montez ou vous descendez ?

clarkesworld_144_elly_bangsTout d’abord, rendons au neveu du Baron Harkonnen ce qui lui appartient, c’est l’ami FeydRautha qui m’a menacé d’un séjour de deux ans dans les amplificateurs de douleur, pardon, fait découvrir ce texte (signé Elly Bangs, autrice basée à Seattle) présent au sommaire du 144e numéro du magazine Clarkesworld. Fondé il y a quasiment douze ans jour pour jour au moment où je rédige ces lignes, ce mensuel propose des nouvelles de Fantasy et de SF, dont celles émanant d’écrivains désormais bien connus des adeptes du Culte, comme (par exemple) Elizabeth Bear, Kij Johnson, Caitlin R. Kiernan ou Peter Watts.

Vous pouvez lire gratuitement (en anglais) Dandelion, soit sous forme classique en ligne (clic), soit sous forme audio (clic).

Contexte, base de l’intrigue

La narratrice du texte s’adresse à sa grand-mère décédée. Un siècle auparavant, en octobre 1961, cette dernière a trouvé en Antarctique, dans les Vallées sèches de McMurdo, un objet, officiellement appelé Sputnik-X dans les rapports gouvernementaux, mais surnommé dans la famille Dandelion (pissenlit, en anglais). D’un poids de 6 tonnes, radioactif et à la coque corrodée, son design ne peut signifier qu’une chose : il a été conçu pour entrer dans l’atmosphère depuis l’espace. Bien des questions se posent : si c’est vraiment un engin soviétique, comment ces derniers ont-ils pu le placer en orbite vu son poids, et ce sans que le lancement soit détecté ? Et à quoi sert-il ? Oui mais voilà : est-ce bien un engin russe, et sinon, d’où vient-il ? Et que contenait le cylindre vide qu’on y a découvert ? Mais surtout : comment expliquer le fait que d’après les résidus de son générateur thermoélectrique à radioisotope, l’engin est vieux de… 1.7 millions d’années ?

Ressenti et analyse

Ah, les amis, quel voyage émotionnel ! La succession d’hypothèses à propos de Dandelion nous fait passer par plusieurs phases, qu’elles évoquent le futur radieux d’une technologie triomphante typique de la SF de l’âge d’or ou de la Hard-SF la plus orientée Sense of Wonder ou bien, tout au contraire, la science fiction la plus sombrement réaliste, celle qui nous isole d’autres mondes extrasolaires du fait des abîmes de distance qui nous en séparent. Et alors qu’on se prend à croire que Miss Bangs a un peu trop lu Peter Watts, et que l’optimisme joyeux et rigolard de ce dernier, tout à fait digne de Francky Vincent, a déteint sur elle, arrive un twist final, qui change la couleur émotionnelle du texte. Cette fin est grandiose, sachez-le. Elle vaut largement que vous consacriez quelques minutes à lire cette nouvelle, que je placerais volontiers au sein de mon panthéon personnel si je n’avais eu quelques petits soucis avec l’écriture de l’autrice, que j’ai trouvée un poil confuse (il est, par exemple, parfois malaisé de savoir qui parle à qui). Mais bon dans l’ensemble, voilà un texte de Hard-SF (lisible par un débutant, c’est plus proche de Brin que de Egan) hautement recommandable.

Et pas que pour l’aspect scientifique, d’ailleurs : cette nouvelle est aussi l’histoire de trois générations de femmes de la même famille, de leurs espoirs et de leurs craintes pour l’avenir du monde et de l’humanité, de leurs relations complexes entre elles, et cet aspect humain pourra séduire d’autres lecteurs que ceux qui, comme moi, sont avant tout là pour la technique et le sense of wonder (ou of dread / doom, dans ce cas). Pour rappel, le SoW est ce sentiment d’épiphanie / sidération / émerveillement devant les merveilles de l’espace, de la technologie, etc.

Niveau d’anglais : moyen.

Probabilité de traduction : Humain et Hard-SF ? Me paraît très Bifrostien, tout ça…

***

Retour à la page d’accueil

2 réflexions sur “Dandelion – Elly Bangs

  1. Ping : Clarkesworld Magazine 144 – L'épaule d'Orion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s