L’héritage des ancêtres – Przybylski / Nolane / Vladetic

Une remarquable adaptation… et bien plus encore !

heritage_ancetresLes aponautes le savent, je ne critique, d’habitude, que des romans ou des essais en rapport avec la SFFF sur ce blog, réservant le reste, BD comprises, à mon (très sous-alimenté) blog secondaire. Toutefois, celle dont je vais vous parler aujourd’hui étant l’adaptation d’un cycle de romans ayant été chroniqués sur ce blog (plus précisément du Château des millions d’années), il m’a paru pertinent de faire une exception. Je suis d’ailleurs curieux d’avoir votre avis sur la question dans les commentaires de cet article : selon vous, les BD relevant de la SFFF doivent-elles être critiquées sur le Culte ou celui-ci doit-il être réservé aux romans comme il l’a été durant ses cinq premières années d’existence ?

Cet album, donc, appelé Le château des millions d’années tome 1 – L’héritage des ancêtres (un tome 2, Depuis la nuit des temps, est d’ores et déjà annoncé sur la quatrième de couverture), est scénarisé par Stéphane Przybylski (l’auteur des romans dont il est tiré), bien sûr, ainsi que par Richard D. Nolane, spécialiste du domaine (on lui doit notamment -entre beaucoup d’autres séries- Wunderwaffen et Space Reich), et dessiné par Zeljko Vladetic, qui a également officié avec Nolane sur une partie de Wunderwaffen ainsi que sur La grande guerre des mondes. D’ailleurs, Przybylski explique, dans la préface, avoir été inspiré, pour son roman, surtout par des œuvres graphiques, principalement… Wunderwaffen, ce qui fait donc que la boucle est bouclée, comme il le dit (ce qui est très intéressant est qu’il liste ses autres influences principales, séries, films ou mangas, un renseignement précieux pour mieux comprendre son bouquin). Hugo Facio, lui, colorise (pour ne pas dire : magnifie) un dessin déjà très solide à la base. La couverture, elle, est signée par Yvan Villeneuve (pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, le fait que la couverture d’une BD soit l’œuvre d’un dessinateur autre que celui qui a officié sur les planches est une pratique assez courante). Les éditions Soleil ont donc réuni autour du romancier une équipe, aussi bien scénaristique que graphique, déjà parfaitement rodée aux thématiques et esthétiques abordées dans son roman, et donc à même de parfaitement rendre son histoire sous forme visuelle. Au passage, ce roman a vraiment fait l’objet d’un grand nombre de formes ou adaptations différentes, puisque le Belial’ l’avait aussi diffusé sous forme d’épisodes.

Intrigue et caractéristiques principales

Un mot sur l’intrigue, pour celles et ceux qui ne connaissent pas le roman : nous suivons Saxhaüser, compagnon d’armes de longue date de Hitler, qui, un peu avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, est envoyé en Irak, officiellement pour assister une mission archéologique allemande, officieusement pour détacher le pays de l’influence anglo-française. Il va y faire une découverte extraordinaire, qui pourrait changer à jamais le rapport de forces.

Comme l’explique l’auteur dans la préface, il a voulu se garder de tout manichéisme, et le caractère complexe de cet antihéros, servant le Führer mais ayant plus que des doutes sur le régime Nazi, est très bien retranscrit dans la BD, qui garde aussi une des principales caractéristiques du roman, à savoir des allers-retours dans le temps via de nombreux flashbacks (ainsi que des flashforwards dans le livre). Notez que j’ai trouvé que le procédé était considérablement plus digeste ou disons moins exigeant dans la BD que dans le roman. Sachez aussi, pour les plus prudes ou féministes d’entre vous, que le côté très porté sur la chose de Przybylski est d’emblée très présent dans la BD aussi, ce qui pourra éventuellement en agacer certain(e)s. Mais moi j’adore les femmes fatales nazies depuis Indiana Jones III (influence revendiquée par l’auteur, d’ailleurs), alors… Pour finir sur le chapitre « pourra en gêner certain(e)s », signalons des notes de bas de page très présentes mais à mon avis assez indispensables pour comprendre les nombreux acronymes et autres titres nazis, pour les moins férus d’Histoire d’entre nous du moins.

Mon avis *

* The masterplan, Evergrey, 2001.

Je suis très sensible à l’aspect graphique dans une BD : aussi intelligemment écrite, scénarisée et thématiquement pertinente qu’elle soit, si les dessins ne me conviennent pas, je ne peux pas y adhérer. C’est peut-être idiot, mais j’ai toujours été comme cela. Dans le cas de celle-ci, aucun souci à avoir, le dessin étant tout à fait remarquable, notamment au niveau des paysages (qui ont l’air de sortir tout droit de Lawrence d’Arabie, un de mes films préférés) et des visages (le design de Saxhaüser est excellent -il a une vraie « gueule » de cinéma-, les personnages historiques sont très bien rendus, et les corps féminins nus sont dignes d’admiration -heureusement, vu qu’il y en a beaucoup  😀 ). Je suis en général méfiant quand le dessinateur de la couverture est différent de celui des planches (parce que je suis tombé plusieurs fois sur des cache-misère), mais aucune inquiétude à avoir dans le cas de cet Héritage des ancêtres

origines_1L’aspect adaptation du roman est très bien réalisé également : on en retrouve l’esprit, les images mentales qu’on se construisait à sa lecture sont ici très bien rendues, et ses grandes caractéristiques (subtilité / nuance / absence de manichéisme, fort aspect historique, mélange des genres littéraires) sont ici parfaitement retranscrites. Toutefois, quelqu’un qui n’a pas lu ledit roman peut se lancer sans crainte dans cette série de BDs, il ne sera absolument pas pénalisé. Et plus largement encore, je dirais que L’héritage des ancêtres ne se contente pas d’être « juste » l’adaptation d’un roman Historique / de SFFF, mais constitue aussi une excellente BD historique proprement dite, même si cet aspect se mêle à d’autres (Histoire secrète, SF) qui pourront éventuellement gêner certains puristes. Ce qui serait dommage, puisque tout comme dans le roman de Przybylski, nous avons affaire à une  remarquable reconstitution de certains des événements les plus marquants de l’ère nazie. 

Bref, en un mot comme en mille, voilà une BD extrêmement recommandable, aussi bien à celles et à ceux qui ont apprécié le roman dont elle est inspirée qu’à ceux qui ne le connaissent pas, aux amateurs de SFFF tout comme à ceux de BDs Historiques. Que ce soit sur le plan graphique, scénaristique, thématique ou sur celui de l’adaptation, voilà une complète réussite, dont on a une sincère hâte de lire le prochain volet !

Envie de soutenir le blog ?

Ce livre vous intéresse, vous êtes client d’Amazon et souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens affiliés suivants pour votre achat, cela ne vous coûte strictement rien de plus !

Acheter en version papierKindle

Si vous lisez sur Kindle, vous pouvez également soutenir le blog en vous inscrivant pour un essai gratuit de l’abonnement Kindle, via ce lien, et si vous audiolisez, vous pouvez aider le Culte en essayant gratuitement Audible via ce lien.

***

Retour à la page d’accueil

34 réflexions sur “L’héritage des ancêtres – Przybylski / Nolane / Vladetic

  1. Bonjour, je suis tout à fait pour pour des critiques sur les BD relevant de la SFFF. Cela sera vraiment un plus. Merci pour toutes ces critiques qui me permettent de faire un choix éclairé. Cordialement.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne suis pas un grand amateur de BD mais je dois dire que cette adaptation fait envie, et les dessins sont plutôt sympas !
    Je n’ai rien contre le fait que tu critiques des BD de temps en temps, ce sera sûrement l’occasion de chouettes découvertes, fais-toi plaisir 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Une BD reste un livre 😉
    Sur mon blog je chronique de tout: Livre, essai, BD, comics, manga, série, film, documentaire. Juste pour le plaisir de faire découvrir des œuvres.
    Sinon, oui le coup de couverture cache misère est un classique que ce soit en BD ou en comics.

    J'aime

  4. Une BD est une œuvre écrite et dessinée. Quand elle nous parle de SFFF, il n’y a aucune raison de ne pas l’inclure. Il faut cependant faire un tri, car la production actuelle est énorme surtout en « Fantasy ». Pour ma part, une BD doit avoir deux qualités pour avoir droit de séjour dans ma bibliothèque. Le dessin doit être original et de grande qualité. De la même façon, le scénario doit être original ce qui est assez rare. On voit trop de publications au dessin stéréotypé et au scénario manichéen. Dans la BD européenne (franco-belge) la SF a émergé dans les années soixante, dans les journaux Tintin, Spirou, Pilote principalement. De nos jours, la parution directe en album est préférée. À travers une série de tomes, on a souvent tout un univers cohérent qui est illustré. Actuellement, je suis « les mondes d’Aldébaran » de Léo, « Orbital » de Sylvain Runberg et Serge Pellé. Je lis rarement une BD inspirée d’un roman que j’ai lu, trop d’interférences avec mon propre imaginaire.

    J'aime

  5. Je ne pense pas que ce soit une bd pour moi ! Par contre pour répondre à ta question je ne vois pas pourquoi ce type de chronique n’aurait pas sa place sur le culte principal ! Perso je ne suis pas pour l’éparpillage. Alors n’hésite pas 😊

    Aimé par 1 personne

  6. J’adore découvrir de nouvelle chose. Alors comme les autres apolytes (je me permets de mélanger Apophis et acolytes) je trouve l’idée très bonne (en plus ça fera des idées cadeaux).
    Que de surprise pour débuter 2021 😉

    Aimé par 1 personne

  7. Une petite réaction à votre phrase « si les dessins ne me conviennent pas, je ne peux pas y adhérer. C’est peut-être idiot, mais j’ai toujours été comme cela » : en tant que vendeur BD, cet argument est justement l’un des tout premiers que je mets en avant lorsque je présente une BD à un client, soyez donc rassuré (si vous aviez besoin de l’être !).

    Et j’en profite pour vous dire que, même si je n’ai pas d’avis arrêté sur d’éventuelles critiques BD sur ce blog, j’ai toujours eu envie d’avoir votre avis sur la BD « Crusaders » (également aux éditions Soleil, d’ailleurs), tant l’intention manifeste du scénariste de faire de la Hard-SF en BD me semble répondre à vos goûts et vos exigences (je mets exigences au pluriel car j’ai l’impression que vous avez beaucoup 😉 ) : théorie de la relativité, courbure de l’espace-temps, notion théorique de « wormholes » ou trous de verre venant « percer » le champ tridimensionnel, il y a là-dedans quelques notions qui devraient, je crois, titiller votre curiosité. Échec ou réussite, à vous de voir…
    Cordialement.

    Aimé par 1 personne

    • Ah oui, en effet, j’en avais entendu parler, mais elle m’était complètement sortie de l’esprit. Merci pour ce rappel salutaire ! En plus, que ce soit au niveau des couvertures ou des planches, le style me convient tout à fait, donc il y a toutes les chances pour que ce soit un excellent achat. Avis à suivre d’ici quelques semaines !

      J'aime

  8. Pour ma part, je chronique aussi bien des BD que des romans sur mon blog, mais aussi des disques, des expos… Toi, tu as décidé de faire quelque chose de plutôt rangé, sans compter que plus de chroniques de BD sur Le grand bazar d’Apophis de permettrait de revitaliser un peu ce second blog. Du coup, je pense que ce serait mieux de garder l’ancien fonctionnement et de relancer Le grand bazar (par contre, la page d’accueil qui défile horizontalement, c’est pas très pratique…).

    J'aime

    • Je n’ai pas mélangé les contenus sur le Culte parce que d’après ce que j’ai constaté, en terme de fréquentation, se spécialiser dans un domaine unique est considérablement plus efficace que de faire un peu de tout, ce qui est, pour moi, la fausse bonne idée (c’est l’espoir chimérique qu’on va attirer des membres de la communauté romans + films + séries + BD + etc, ce qui n’arrive pratiquement jamais, et en tout cas jamais massivement, vu que les gens préfèrent fréquenter un blog tenu par un spécialiste plutôt qu’un touche-à-tout qui finalement fait du superficiel / amateur dans tous les domaines). MAIS, comme certains l’ont fait remarquer sur ce fil, une BD de SF, de Fantasy ou d’uchronie reste un livre… certes abondamment illustré. Je ne m’éloigne donc pas tant que ça de mon domaine de compétence.

      Pour ce qui est de mon blog secondaire, il n’a jamais été question de faire du chiffre, de la fréquentation, dessus, mais de m’offrir un espace où je pourrais parler d’un coup de coeur ciné / séries / musique / autre, bref de tout ce dont je ne parle pas sur le Culte, SI (et je dis bien si) il m’en prenait l’envie. Donc je n’ai absolument aucun plan pour revitaliser ce blog, sans pour autant avoir envie de le fermer. Il tourne sous la version gratuite de WordPress, donc ne me coûte rien, et ce n’est justement pas le peu que j’y poste qui me prend du temps qui, du coup, ne sera pas consacré au Culte.

      Toutefois, les BD qui ne relèvent PAS de la SFFF (les Angel Wings, par exemple) continueront à être critiquées sur le Grand Bazar et pas sur le Culte, seules les SFFF seront désormais chroniquées sur ce dernier. Ce qui a aussi pour avantage, on ne va pas se mentir, de me permettre de poster une chronique sur un contenu rapide à lire et à analyser quand je suis occupé à autre chose, que ce soit pour Bifrost ou une des maisons d’édition avec lesquelles je collabore en tant que Lecteur. C’est aussi en partie pour ça que j’ai conçu l’Apophis Box, l’anthologie Apophienne, le Panthéon, etc.

      Concernant le thème du blog secondaire, vu qu’il est hors de question que je dépense du fric dedans (le Culte me coûte déjà assez cher comme ça), je suis restreint aux thèmes gratuits, et pour l’instant, je n’en trouve aucun qui me convienne.

      J'aime

  9. Une voix de plus pour les BDs, tant que cela reste dans la thématique principale, ça me va.
    Et je suis comme toi, si je n’adhère pas au dessin, je ne peux pas m’intéresser au contenu, même si j’en ai vu passer de bons retours.
    Sur le multi-blogging et la spécialisation, je ne me prononce pas 😉

    J'aime

    • Ah non mais toi ce n’est pas pareil : chacun de tes blogs est / était consacré à une chose (romans SFFF, JdR, Comics, etc), pas 36 domaines différents. J’évoquais les blogs qui te parlent d’une multitude de machins mais sur le même site. En plus, la différence, c’est que sur chaque blog, tu avais une vraie crédibilité dans le domaine abordé. Rien à voir, donc.

      J'aime

      • Oui et non, car il y a eu une période (environ 2 ans) où j’avais tout centralisé, sauf les lectures SFFF, sur un seul blog auto-hébergé. Et je serais bien incapable de te dire si j’étais plus « crédible » à ce moment-là qu’avec des blogs spécialisés.
        Bref… la tendance semble être à ce que tu chroniques ici tes BDs d’Imaginaire !

        Aimé par 1 personne

  10. De temps en temps une BD ça pourrait être pas mal. Je plussoie Bernard pour Valérian et Laureline. Maintenant, à part Sillage et Aldébaran & co, je n’ai pas lu grand chose en BD SF depuis des années, sur la liseuse c’est plus simple les romans… Et tout ce qui est papier, ça prend trop de place dans mon petit nid…

    J'aime

  11. Je crois que je vais me laisser tenter par cette adaptation (j’avais beaucoup aimé la série).
    En ce qui concerne ta question : oui je pense que les BD (ou tout autre œuvres graphiques de SFFF) ont tout à fait leur place sur ton site principal. Surtout si tu es d’aussi bons conseils que pour les romans 😁

    Aimé par 1 personne

  12. C’est sympa cette idée d’en faire une BD, je n’ai lu que le premier tome de cette série mais elle s’y prête tout à fait – comme tu le dis les images mentales en le lisant s’imposaient d’elles-mêmes. Ça me permettra de découvrir la suite si toute la saga est couverte !

    Aimé par 1 personne

  13. Dans la perspective d’alimenter éventuellement la chronique BD /SF du site, je me permets de signaler une BD de SF qui m’a semblé sortir très nettement du lot ces derniers temps.

    Il s’agit de la série RENAISSANCE chez Dargaud avec EMEM au dessin et Fred Duval au scénario.

    Le dessin est très bien mais l’histoire ( la part la plus importante dans une BD selon moi) l’est encore plus.

    Les thèmes abordés sont assez classiques ( Ecologie, Libre arbitre) mais sont traités avec une vraie profondeur.

    L’humanité est arrivée au bord du gouffre (crises écologiques majeures, montée des eaux, épidémies) et semble sur la voie de l’extinction.

    C’est à ce moment que choisit d’intervenir une fédération d’aliens. Ils sont apparemment de bonne foi dans leur volonté de nous sauver mais l’humanité dispose t’elle encore d eson libre arbitre.

    La BD est habilement conçue, très loin de tout manichéisme.

    Une vraie réussite….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s