Trilogie de l’empire – tome 1 – Fille de l’empire – Raymond E. Feist / Janny Wurts

Commentaires 7 Par défaut

Une formidable histoire de Fantasy politique au parfum asiatique

mara_1

Ce livre est rattaché aux Chroniques de Krondor de Raymond E. Feist, mais peut se lire tout à fait indépendamment, sans rien savoir ou presque de Pug et de son univers. Autre précision importante, dans ce premier tome, les éléments « Fantasy » sont très peu présents : un tout petit peu de magie à la fin, des hommes-insectes tout le long, et c’est tout. Vous pourriez pratiquement le prendre pour une fiction historique et le lire même sans être spécialement féru de Fantasy (précisons tout de même que les éléments fantasy deviennent beaucoup plus présents dans les tomes 2 et 3 de la Trilogie).

Le décor, donc, est très, très inspiré par la civilisation japonaise et en partie par la culture chinoise (et un peu par la civilisation aztèque, même si c’est peu visible dans ce premier tome). Les luttes entre clans rivaux sous l’oeil vigilant de l’équivalent du Shogun et de l’Empereur local forment le thème central du roman. C’est donc de la Fantasy politique, un peu dans une même veine que le Trône de Fer. Sauf qu’au lieu de suivre 2514 personnages, on en suit un, Mara, promise au service du Temple mais qui, par les caprices du destin, va se retrouver propulsée dans le Grand Jeu politique.

N’allez cependant pas croire, si vous êtes férus d’action, que le livre est ennuyeux. Bien au contraire, entre les retournements de situations et péripéties politiques, amoureuses ou autres, on se retrouve avec un redoutable page-turner entre les mains. J’ajoute que l’ouvrage sort de façon très agréable du rail de la fantasy médiévale d’inspiration européenne, les fantasy asiatiques restant rares ou de qualité inégale. Soulignons d’ailleurs l’écriture à quatre mains haletante et de très grande qualité du roman. De l’avis général de ceux qui ont lu l’ensemble de l’oeuvre de Feist et que je connais, nous avons affaire, avec la Trilogie de l’Empire, aux mieux rédigés de ses livres. Rythme, style, clarté, caractérisation des personnages, tout y est.

Bref, si vous cherchez une fantasy qui sort des sentiers battus, si vous aimez les ambiances exotiques, les intrigues politiques, la romance, préférez vous attacher à un héros et pas à 15 et aimez les livres au style agréable, Fille de l’Empire est fait pour vous. Foncez, vous ne le regretterez pas. Pour moi, ce livre est aussi incontournable (attention, ça va faire froncer les sourcils de plus d’un lecteur) que le Seigneur des Anneaux, le Trône de Fer ou Terremer en matière de Fantasy. Et même si vous n’aimez pas la fantasy, d’ailleurs, vous pouvez sans trop de problème lire (au moins) ce premier tome. De toute façon, dans les 2 et 3, vous serez tellement désireux de connaître le destin de Mara que vous vous ficherez bien de savoir s’il y a de la sorcellerie ou pas. C’est aussi ça la magie de cette trilogie.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez avoir un autre avis sur ce roman, je vous conseille la lecture des critiques suivantes : celle de Lutin sur Albedo,

7 réflexions sur “Trilogie de l’empire – tome 1 – Fille de l’empire – Raymond E. Feist / Janny Wurts

  1. Je suis bien d’accord pour le côté classique de la fantasy ! Il sort du lot avec le traitement de la politique et le côté oriental…. Une de mes trilogies préférées je crois 🙂

    J'aime

  2. Pingback: Mises à jour du blog : 16 janvier 2016 – Le culte d'Apophis

  3. Une bonne nouvelle cette amélioration de la navigation – surtout pour les chroniques passées.
    Entièrement d’accord – une fois de plus – sur le fait que Le seigneur des anneaux, le Trône de fer soient des incontournables de la Fantasy. J’ajouterais l’Epée Brisée même si c’est moins épique.

    Pour Terremer, j’ai lu votre critique , et du coup j’ai décidé de le lire. Je suis sur le point de terminer le Sorcier, le premier tome, J’en suis enchantée. Le Guin a vraiment quelque chose dans son écriture et la construction de ses mondes! Je suis 100% en accord avec votre critique.

    Je ne connaît pas cette trilogie, du coup je vais également la mettre sur ma PAL, mais lorsque j’aurais achever Terremer!

    J'aime

  4. Merci Lutin. Vous verrez, la Trilogie de Feist / Wurts est vraiment très prenante, avec une héroïne inoubliable, plus Pug en guest star.

    Concernant l’épée brisée, je trouve aussi que c’est un incontournable, mais par contre je ne qualifierais pas ça de moins épique que le SdA ou le TdF, bien au contraire. C’est immensément plus court, c’est certain, mais il s’y passe quand-même des choses grandioses. On ne remerciera d’ailleurs jamais assez Jean-Daniel Brèque (JDB sur le forum du Belial), le traducteur, pour nous avoir permis, en se battant pour réhabiliter l’auteur, d’enfin découvrir cette merveille en français.

    Concernant Terremer, on touche, à mon avis, à ce que doit être l’essence même de ce blog, tel que je l’ai conçu : faire découvrir aux amateurs de SF / Fantasy / Fantastique des chefs d’oeuvre méconnus ou oubliés, qui n’ont pas ou plus l’aura qu’ont aujourd’hui le Trône de Fer ou Le Seigneur des anneaux. Et des comme ça, il y en a plein : il faudra par exemple que je fasse un jour la critique d’Inexistence de David Zindell, un monument de la SF (mais pas que) que quasiment personne ne connaît.

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: PAL de Janvier 2016 – Albédo

  6. Pingback: Fille de l’Empire – Raymond Feist – Albédo

  7. Pingback: Mes 42 livres de chevet – Top Ten – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s