Liebster award

Commentaires 12 Par défaut

Liebster awardIl n’y a pas que Cannes et les Oscars dans la vie, il y a aussi le Liebster Award ! Le principe est d’aider à faire connaître d’autres blogs, et surtout ceux qui les animent.

Aelinel m’ayant fait l’honneur de me nominer, c’est avec plaisir que je vais me prêter à l’exercice (même si, à vrai dire, je ne suis pas spécialement coutumier de ces chaînes de tags). J’en profite d’ailleurs pour la remercier de m’offrir cette opportunité.

Le principe est le suivant, il suffit de :

  • Ecrire 5 choses sur soi.
  • Répondre à 5 questions posées par la blogueuse qui vous a nommé.
  • Créer un nouveau questionnaire de 5 questions.
  • Enfin, nommer 5 autres blogs pour ces Liebster Awards 2016.

5 choses sur moi

  • Je suis un être extrêmement paradoxal : je déteste pratiquer le sport (à part la marche à pied), mais en revanche je suis un fanatique de Tennis, que je suis avidement à la télévision (ou plutôt sur internet); Je ne cuisine pas (à part si on peut appeler faire des pâtes, des œufs au plat et des surgelés ou plats cuisinés faire la cuisine), mais en revanche j’adore regarder toutes les émissions gastronomiques ou proposant de découvrir les pratiques culinaires d’autres nations ou peuples ; Enfin, de formation scientifique, profondément terre-à-terre et cartésien dans la vie de tous les jours, je suis aussi un fanatique de l’imaginaire, qu’il soit Fantasy, Fantastique, SF, comics, etc.
  • J’ai vécu dans trois régions françaises complètement différentes dans ma vie, respectivement 18 / 9 / 14 ans.
  • Je suis comme H.P. Lovecraft : j’aime les chats, je déteste le froid, et les profondeurs marines me terrifient.
  • Je suis un passionné de séries US / anglaises, que je regarde majoritairement en VO (non sous-titrée, je déteste ça et ça me permet d’améliorer mon anglais).
  • Citadin toute ma vie, mais ayant passé toutes mes vacances étant minot à la campagne, je préfère de loin cette dernière à la ville. Le jour où ma cambrousse préférée aura un débit internet correct et la livraison Amazon par drones, je vais finir mes jours là-bas.

Les cinq questions d’Aelinel

  • Qu’est-ce que la lecture t’apporte au quotidien ? La réponse est simple : l’évasion d’une réalité quotidienne de plus en plus sordide.
  • Quelle philosophie de vie possèdes-tu et tentes-tu de mettre en application quotidiennement ? La réponse est : ne jamais regarder en arrière, toujours en avant. S’extasier sur un passé prétendument plus heureux ou ressasser de mauvais choix auxquels on ne peut plus rien n’aidera pas dans le présent ou le futur, donc autant aller de l’avant.
  • Comment te vois-tu dans dix ans ? L’expérience m’a appris à ne plus essayer de me projeter aussi loin en avant. Si je remonte à 2006, 1996 et 1986, par exemple, je m’aperçois que je n’aurais jamais pu imaginer les changements radicaux qui m’attendaient dix ans plus tard.
  • Plutôt livre électronique ou livre papier ? Les deux, mais à choisir (si la place et le prix ne sont pas un problème), je privilégie encore le livre papier, surtout s’il s’agit d’une belle édition.
  • Quel est le prochain film que tu iras voir au cinéma ? X-Men Apocalypse.

Mes cinq questions

  • Quel est le livre qui t’a conduit à lire de la SFFF ?
  • Quel est ton genre préféré ? SF, Fantasy, Fantastique ? Et pourquoi ?
  • Selon toi, un bon livre de SFFF est-il avant tout un bon livre de littérature blanche (=non de genre, générale) ou un bon livre de SFFF est-il tout sauf un livre de littérature blanche ?
  • Quel est l’aspect auquel tu t’attaches le plus dans un roman de SFFF ? Univers, style, personnages, construction, dialogues, autre ?
  • Si tu trouves un roman SFFF mauvais sur la plupart des plans, existe-t’il un aspect (univers, personnages, style, etc) qui peut sauver tous les autres et faire que tu ne démolisses pas le roman dans ta critique, que tu l’apprécies tout de même et n’ait pas l’impression d’avoir brûlé tes billets de banque, tel un Gainsbourg hystérique ?

Les cinq nominé(e)s sont

Liebster Award Reloaded

Ayant été nominé une deuxième fois par Julie, j’ai décidé de combiner les deux articles « Liebster Award » en un seul, afin que ceux qui veulent en apprendre un peu plus sur la personne qui se cache derrière le pseudo puissent avoir toutes les questions et toutes les réponses au même endroit.

11 choses sur moi

  • Mon premier contact avec la littérature de l’imaginaire a eu lieu en CM2, quand notre maîtresse nous a fait découvrir les Livres dont vous êtes le héros.
  • Une fois entré au collège, j’ai commencé mon exploration de la SFFF (SF / Fantasy / fantastique) avec Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, Fondation d’Isaac Asimov, 2001 d’Arthur C. Clarke, ainsi qu’avec l’oeuvre de Lovecraft : difficile d’avoir un meilleur départ !
  • Arrivé au lycée, j’ai eu la chance d’être initié aux meilleurs livres des littératures de genre par quelques « maîtres » : la Dark Fantasy avec Elric, la Science-Fantasy avec Hawkmoon, la Fantasy avec Les princes d’Ambre, et ainsi de suite. J’estime avoir eu beaucoup de chance d’être guidé vers le meilleur plutôt que de tâtonner tout seul dans mon coin, lisant tout et surtout n’importe quoi. C’est dans cet esprit de partage que j’ai conçu ce blog.
  • Mes années de Fac (années 90) ont été riches en publications d’envergure : il n’y a quasiment pas eu une année qui n’a pas vu la parution (française) d’un chef-d’oeuvre : Hypérion, Un feu sur l’abîme, L’Usage des Armes, L’aube de la Nuit, etc.
  • J’ai abandonné pendant très longtemps la Fantasy, car j’avais le sentiment de toujours lire la même chose (contrairement à la SF). Ce qui fait qu’aujourd’hui, j’ai pas mal de retard dans la lecture de néo-classiques, comme Joe Abercrombie par exemple.
  • Je préfère (et de loin) la SF à la Fantasy : je préfère lire un bon livre de SF plutôt que trois excellents livres de Fantasy. Je pense que ma formation scientifique et trente ans d’intérêt pour de nombreuses sciences très différentes y sont pour quelque chose. Je pense aussi que le plus grand champ de possibilités offert par la SF par rapport à la Fantasy y est pour beaucoup : en SF, le cadre peut être le futur proche ou lointain, la Terre ou de lointaines galaxies, etc, tandis qu’en Fantasy, ça se résume souvent à un cadre médiéval-fantastique avec épées, donjons et dragons.
  • Le corollaire est que du coup, je suis particulièrement intéressé par les nouveaux sous-genres émergents de la Fantasy, comme la Flintlock, qui cassent justement ces codes et proposent un cadre qui n’est pas traditionnel.
  • J’ai une conception bien arrêtée de ce que doivent être les littératures de genre : contrairement à Vandana Singh, je pense qu’elles doivent être avant tout une littérature de l’évasion, du dépaysement, du divertissement, marquée du sceau de l’aventure. Si en plus les livres en question font réfléchir, posent des questions, nous en apprennent plus sur notre monde à coups d’allégories situées dans les mondes de la SF ou de la Fantasy, tant mieux ; mais je préfère un « bête » livre de divertissement à un livre dit « intelligent » qui ne me happera pas dans son histoire. Et évidemment, pour moi le pinacle des littératures de genre est le livre qui arrive à faire les deux : proposer aventure, évasion et divertissement en vous projetant dans son monde tout en vous faisant réfléchir.
  • De même, j’ai la ferme conviction qu’un livre appartenant aux littératures de genre ne peut appliquer les recettes de la littérature blanche (générale) à la lettre : il est des spécificités, dans la SF, la Fantasy ou le Fantastique, qui doivent être respectées, faute de quoi nous avons juste affaire à un livre de littérature blanche qui adopte quelques oripeaux SFFF, un « prétexte » pour vendre à certaines catégories de lecteurs ou pour être dans l’air du temps.
  • L’aspect d’un livre auquel je m’attache le plus est l’univers : s’il me fascine, tout le reste (personnages, intrigue, style, construction, etc) peut être passable, banal, voire légèrement mauvais, peu m’importe.
  • Je lis très rarement des romans qui ne relèvent pas de la SFFF (en général, dans ce cas, ce sont des romans historiques) ; par contre, je lis pas mal de livres qui ne relèvent pas de la SFFF : livres d’histoire, d’histoire militaire (Keegan, Le Bohec, etc), de géopolitique et de cosmologie / astrophysique / astronomie / Relativité / Mécanique Quantique / Théorie des cordes / Théories des boucles (Greene, Thorne, Smolin, Hawking, Rovelli, etc).

Mes réponses aux questions de Julie

  • Roman porte-bonheur : je ne sais pas trop ce que tu entends par porte-bonheur, je vais donc te parler de celui qui me donne le plus de bonheur lorsque je le lis ou en relis des passages : Excession, de Iain M. Banks.
  • Avez-vous déjà rêvé d’un roman ? D’un roman, non. Mais en revanche, je vois souvent l’interface du jeu vidéo du moment dans mes songes, ça doit être le signe que j’y joue trop  😀
  • Est-ce qu’un roman a déjà changé votre façon de voir les choses sur un thème précis ou sur votre vision du monde ? Pas un roman, mais en revanche les livres « techniques » dont je parlais plus haut ont souvent modifié ma vision du monde.
  • Écrivain ? Oui ou non ? Si non, aimeriez-vous écrire ? Oui, je bricole divers jeux de rôle (un Renaissance-Fantastique en particulier) ou mondes de SF dans mon coin depuis un quart de siècle. Mais je n’ai jamais eu l’intention de publier, c’est juste une forme de passe-temps personnel.
  • Cela vous arrive t-il de ne pas lire pendant un mois ? Non, jamais.
  • Avez-vous déjà écrit/ ou lu une critique littéraire très négative ? Lu, oui, écrit également (voir Terre de David Brin par exemple). Je parle bien entendu de critiques argumentées, pour moi les « avis » lapidaires en 1-2 phrases (du genre : « C tro b1en achetai le ! » ou « C tro nulle ah fuire ») ne valent strictement rien. Dans l’ensemble, je considère que l’auteur n’est pas en sucre, et que s’il y a des choses à redire sur son livre, il faut les dire, en argumentant et en présentant des arguments objectifs. Après tout, nous payons nos livres, nous sommes donc en droit d’attendre un minimum de qualité, premier point, et d’autre part un auteur qui serait sourd aux critiques partirait d’un bien mauvais pied.
  • Quels sont les genres que vous fuyez ? Chick-Lit, Bit-Lit, Romance paranormale, quasiment tout ce qui a des vampires ou des loups-garous dedans, et le Young Adult (même si j’en ai lu un cycle cette année –Téméraire– et si j’ai un roman de ce type programmé en Septembre). Attention, comprenez moi bien, je dis que je n’aime pas, je ne dénigre ni ces genres, ni leurs lectrices et lecteurs. Chacun ses goûts.
  • Si vous lisez un premier tome pas top du tout, laissez-vous une chance au second tome ? Ça dépend. Si tout est pas top du tout (univers, personnages, style, construction, intrigue, traduction, etc), je laisse tomber. Si par contre c’est globalement mauvais mais qu’il y a au moins 1 point très positif, je suis susceptible de continuer. Tout dépend aussi des avis de mes chroniqueurs de référence sur les suites : si ils m’indiquent que le tome 2 est bien meilleur, je poursuis, sinon je stoppe.
  • Après un roman marquant, vous laissez-vous du temps avant de lire un autre livre ? Non, dès qu’un livre est fini, je ne met pas plus de 24h à en commencer un autre.
  • Vous avez le choix : regarder le dernier épisode de votre série préféré ou lire une centaine de pages de votre livre favori ? Je choisis la série. Je viens de finir Penny Dreadful, par exemple, je n’aurais échangé mon épisode de chaque soir, ces dernières semaines, pour aucun livre au monde.
  • Un mot pour vous décrire ? (Sans lien avec la lecture) : passionné.

Questions et tags

  • Quel est le livre qui t’a conduit à lire de la SFFF ?
  • Quel est ton genre préféré ? SF, Fantasy, Fantastique ? Et pourquoi ?
  • Selon toi, un bon livre de SFFF est-il avant tout un bon livre de littérature blanche (=non de genre, générale) ou un bon livre de SFFF est-il tout sauf un livre de littérature blanche ?
  • Quel est l’aspect auquel tu t’attaches le plus dans un roman de SFFF ? Univers, style, personnages, construction, dialogues, autre ?
  • Si tu trouves un roman SFFF mauvais sur la plupart des plans, existe-t’il un aspect (univers, personnages, style, etc) qui peut sauver tous les autres et faire que tu ne démolisses pas le roman dans ta critique, que tu l’apprécies tout de même et n’ait pas l’impression d’avoir brûlé tes billets de banque, tel un Gainsbourg hystérique ?
  • Quelle importance (y compris sur le plan financier) donnes-tu à la lecture par rapport à tes autres loisirs ? Quelle est la proportion qu’elle prend dans ton temps libre ? As-tu tendance à sacrifier du temps / de l’argent à la lecture au détriment d’autres loisirs ou passions ?
  • As-tu besoin de conditions de lecture particulières (tout seul, au calme, seulement dans ton lit, seulement à l’intérieur, seulement la nuit, seulement chez toi, etc) ou es-tu capable de lire dans les transports en commun, dans le train, dans la voiture, avec les enfants qui braillent à côté, etc ?
  • Plutôt livre électronique ou physique ? Si tu n’es pas encore passé(e) à la lecture sur liseuse, qu’est-ce qui te freine ? Le coût d’équipement, le fait de ne plus avoir l’objet entre les mains parce que tu as un rapport tactile (presque sensuel) avec le papier, autre chose ?
  • Essayes-tu de t’ouvrir à des genres (Young Adult, Dark Fantasy, Fantasy Militaire, Hard-SF, etc) qui, à priori, t’attirent peu ou que tu ne connais pas du tout ou es-tu fermement ancré(e) sur tes positions ?
  • Comment travailles -tu à la rédaction de tes critiques ? D’un trait, en plusieurs fois, prends-tu des notes lors de la lecture ou fais-tu tout « de tête », etc.
  • Combien de temps consacres-tu à la rédaction de tes critiques ? Existe-t’il une limite maximale ou minimale de temps, de nombre de détails ou de longueur que tu t’interdis de dépasser en matière de critique, ou écris-tu tout ce qui est nécessaire / tout ce que tu as dans la tête ?

Bon, je suis supposé taguer 11 personnes, mais en gros chaque lecteur du blog est libre de répondre s’il en a envie. Je lui demande juste de mettre un lien vers l’article correspondant sur son blog en commentaire. Ceux qui n’ont pas de blog mais souhaitent répondre (je pense à Renaud, par exemple) sont libres de le faire, s’ils le souhaitent, en commentaire ici ou sur la page Facebook du blog.

12 réflexions sur “Liebster award

  1. Pingback: Liebster Award – Albédo

    • Merci Renaud 🙂 Tu es le deuxième commentateur que je respecte énormément qui me complimente à propos de mon blog aujourd’hui, et crois-moi, ça me fait chaud au cœur. J’ai vraiment passé un mois de Mai très stressant, et le blog (et ses sympathiques lecteurs) a, quelque part, été une bouée de sauvetage psychologique.

      Sinon, et toi, le blog, c’est pour quand ? Pour ceux qui ne te connaissent pas via Amazon / Babelio, je précise que Renaud est pour moi un des critiques de référence, dont je respecte énormément le travail, toujours très détaillé et argumenté.

      J'aime

  2. C’est excellent ça!!
    Je vois que tu as eu vraiment pas mal de chance dans tes jeunes années lors de l’immersion dans la SFFF. Ce n’était pas mon cas et j’ai beaucoup tâtonné…. Je suis envieuse du coup!
    Quant aux questions de Julie, je ne suis guère étonnée des réponses, bien qu’il m’arrive de rêver de l’univers des livres que je lis ou des jeux vidéos auxquels je joue (mais comme toi, c’est quand j’abuse.)

    Je vais relever le défi, après tout tu m’avais bien taguer la première fois…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s